Images, Corps, Psyché, et Langage

« Le virtuel, ses vices et ses vertus »

Depuis une trentaine d’année, Serge Tisseron et ses collaborateurs mènent des recherches sur le thème de l’Image. Dans l’ouvrage « Psychanalyse de l’image. Des premiers traits au virtuel » (Ed Dunod 1995 et Ed Pluriel 2010), il explique comment, aux origines du psychisme, les premières images se constituent au travers des premières activités sensori-motrices du bébé et comment se structurent ces images psychiques qui nous permettent tout à la fois de prendre conscience de la réalité et de témoigner de notre propre subjectivité.

La prise en compte de ces processus constitutifs de nos images psychiques nous aide t-elle à mieux comprendre les enjeux éducatifs, cognitifs, thérapeutiques auxquels nous confronte la révolution numérique de notre monde contemporain ? Force nous est de constater que l’omniprésence des images nous intrigue et bien souvent nous angoisse.. Sont-elles sources de souffrance ou d’apaisement ? Dans quelles conditions, à partir du dépassement de quelles limites peuvent-elles devenir traumatiques ? La façon dont les enfants et les adolescents apprennent et grandissent, dont les adultes vivent et vieillissent n’est-elle pas fondamentalement modifiée ?


Psychiatres, psychologues, psychomotriciens et orthophonistes nous nous sommes réunis régulièrement depuis juin 2014 pour réfléchir à cette question centrale aujourd’hui :

VIVRE ET GRANDIR AVEC LE VIRTUEL : OU EN SOMMES-NOUS AVEC LES IMAGES ?

Quels changements dans nos vies sont induits par les nouvelles technologies ? Explorer les territoires numériques… Y voir plus clair… En savoir plus sur les territoires numériques, s’en servir pour soigner, pour apprendre, induisent-ils une nouvelle éthique ?

Chaque association organisatrice (APC, APPC, APIMS) a proposé une lecture du livre. Les orthophonistes ont été ensuite invités à enrichir notre réflexion. Deux questions occupaient le rôle principal: Qu’est-ce qu’une image, ou plus précisément, qu’est-ce qu’une image mentale? Comment la représentation psychique qui est la nôtre se construit-elle?

En nous basant sur ce livre de Serge Tisseron, nous souhaitions interroger la manière dont la théorie déployée dans l’ouvrage éclaire « ma » pratique clinique de psychiatre, psychologue, psychomotricien, orthophoniste et quelles interrogations fait-elle naître que nous pourrions partager ensemble?

Nos objectifs étaient alors les suivants:

– Partager au travers de la lecture de Serge Tisseron une référence théorique qui puisse être commune aux différents professionnels que nous sommes.

– Dépasser la lecture de ce livre pour sérier les questions qui se posent en regard de nos pratiques thérapeutiques et du constat que l’image dans notre vie quotidienne est assez omniprésente. Comment faisons-nous avec cette omniprésence? Quelles questions peuvent émerger de notre travail, comment la psychopathologie et ses formes évoluent-elles en fonction d’un environnement qui fait une place de plus en plus importante à l’image et ses mondes virtuels? Nos patients nous apportent-ils un matériel que nous sommes prêts à pouvoir traiter?

– Établir un calendrier permettant de travailler de manière interdisciplinaire en nous réunissant et d’envisager à partir de ce travail préparatoire diverses conférences qui se clôtureraient par une intervention de Serge Tisseron.


C’est ainsi qu’aujourd’hui, il nous semble particulièrement important de poursuivre et d’explorer ces questionnements par le biais de quatre conférences ayant pour thème :

1) Technologies nouvelles et nouvelles pathologies

Le culte du corps et de ses images ne s’accompagnent-ils pas dans nos sociétés de nouvelles formes d’expression de la souffrance ? Ainsi, nous observons la fréquence de ces pathologies dites limites ou narcissiques qui interrogent tout à la fois les fondements corporels et relationnels précoces du sujet que son rapport à l’image de son corps et à sa façon intime de l’habiter, confortable et/ou douloureuse… Les technologies numériques réactualisent la notion de « Virtuel » et nous introduisent à de nouvelles addictions. Que pouvons-nous en comprendre ?

2) Technologies nouvelles et nouvelles façons d’apprendre

L’image, dans ses multiples utilisations que la technologie moderne décuple et met à la portée de tous, développe-t-elle un nouveau langage ? Serions-nous aux prises avec de nouvelles possibilités de parler – de manier le vrai et le faux – qu’il faudrait apprendre à maîtriser… Que savons nous de ces nouvelles façons d’apprendre…. ?

3) Technologies nouvelles et éthique

Entre fascination et diabolisation, quelle éthique avons-nous à défendre ? Par exemple, notre conception de l’intimité n’est-elle pas bouleversée ?

Et pour synthétiser, comment les professionnels qu’ils soient éducateurs, enseignants, acteurs de santé et de soin, peuvent-ils comprendre ces phénomènes et intégrer ces changements dans leurs pratiques professionnelles respectives ?

4) Technologies nouvelles et nouvelles expressions artistiques

Nous inviterons un artiste pour nous présenter ces nouvelles formes artistiques.

5) Regards croisés avec Serge TISSERON

Ce cycle de 4 conférences sur l’Image sera conclu par une synthèse construite et présentée par Serge TISSERON, dont l’ouvrage a été notre support.

Publicités